EFT (Emotional Freedom Technique)

Qu’est-ce que l’EFT ? Emotional Freedom Technique, ou Technique de Libération Emotionnelle, est une technique de thérapie brève. Elle a été mise au point dans les années 1990 par l’ingénieur Gary Craig, et est inspirée de la TFT (Thought Field Therapy) développée par le Dr Callahan dans les années 1980, qui s’était lui-même inspiré des travaux du Dr G. Goodheart, père de la Kinésiologie Appliquée.

Pour la petite histoire, le Dr Callahan cherchait comment soigner une patiente atteinte de phobie grave de l’eau. Il testa plusieurs approches pendant plus d’un an sans succès, puis faisant le lien entre un méridien et le mal qui affectait sa patiente grâce aux travaux du Dr Goodheart, il commença à tapoter des points de ce méridien, ce qui permis les premiers progrès. De là fut alors développée la TFT, puis plus tard l’EFT. 

Derrière l’EFT se cache le raisonnement suivant : tout mal physique ou psychique a une origine ou un lien énergétique. Les méridiens sont ces canaux présents à travers tout le corps, reliés à des organes, tissus, muscles, glandes, hormones, etc. se recoupant entre eux à travers des canaux secondaires et où circule l’énergie vitale. Lorsqu’il y a un blocage dans cette circulation, cela peut créer différents symptômes physiques, psychologiques, émotionnels ou biochimiques. Encore une fois, tout est lié.

En séance d’EFT, nous allons d’abord creuser verbalement à fond la problématique afin de faire l’état des lieux, déconstruire ce qui n’est pas, reconnaître ce qui est, et aller voir ce qui se trouve derrière. Ensuite, nous tapotons différents points des méridiens sur notre corps, tout en continuant à verbaliser.

Ainsi nous ressortons tout le négatif et relançons la circulation énergétique dans le corps pour laisser place à l’avancée. En tapotant, nous venons dissoudre les blocages et nettoyer les mémoires conscientes et/ou subconscientes. En verbalisant, nous avons une approche active et impliquée afin de reprendre les rênes de sa vie.

L’EFT permet d’agir sur :

  • peurs, phobies
  • événements traumatisants (et syndrome de stress post-traumatique)
  • douleurs physiques
  • addiction, dépendance, compulsion
  • confiance en soi / estime de soi / syndrome de l’imposteur
  • blessures émotionnelles (trahison, rejet, abandon, humiliation, injustice)

En fonction de votre problématique, plusieurs séances peuvent être nécessaires. Elles sont espacées de 21 jours, comme pour la Kinésiologie. 

Pourquoi 21 jours ? Car c’est la durée de vie d’une cellule. Ainsi, ce temps de renouvellement cellulaire permet au corps d’intégrer pleinement le nouveau programme dans les nouvelles cellules, délestées de ce qui a été libéré en séance. Un peu comme un temps de téléchargement d’un nouveau programme dans un ordinateur, sauf qu’il s’agit de soi.

Si vous ne savez pas vers quelle technique vous diriger, l’entretien de départ ainsi que le test musculaire utilisé en Kinésiologie pourront nous permettre de déterminer ce qui est le plus adéquat.