MÉTHODE NIROMATHÉ®

La Méthode Niromathé® est une technique de réflexothérapie vertébrale et périphérique, qui consiste à faire vibrer des points sous la peau afin de lever les spasmes responsables de blocages, « congestions » et douleurs associées. Cette méthode permet de soulager des douleurs et d’autres maux tels que les vertiges en redonnant de la mobilité aux articulations et différents tissus.

En anatomie, une articulation désigne la jonction de deux pièces d’un squelette entre elles, et elles sont de 3 types : fixes (ex : entre les os du crâne), semi-mobiles (ex : entre les vertèbres), et mobiles (ex : épaule, coude, main, hanche, genou, cheville). Cela dit, même les articulations fixes ont une mobilité passive avec la respiration.

Lorsque nous faisons un faux mouvement, attrapons un coup de froid ou nous « faisons mal » (pour résumer plusieurs cas de figure), cela peut déclencher un spasme au niveau des muscles, tendons, ligaments et/ou fascias, qui va restreindre la mobilité articulaire passive (due à la respiration) et donc créer blocage, douleur voire inflammation. Cette restriction provoque une congestion localisée qui est à l’origine de douleur, compression de nerf, inflammation et autres troubles fonctionnels. La congestion engendre par la même occasion une déprogrammation de points cutanés et sous-cutanés, et la zone se retrouve comme figée.

Les vibrations effectuées à la main en Niromathé sur ces points cutanés et sous-cutanés permettent de libérer directement le spasme pour calmer le trouble et de renvoyer la bonne information de non douleur au cerveau. Il y a donc un effet de reprogrammation et de regain de mobilité. Si la congestion de la zone a provoqué une inflammation, celle-ci s’atténue en général dans les jours qui suivent.

La Méthode Niromathé est donc efficace sur les douleurs, blocages, et permet également d’agir sur d’autres troubles fonctionnels liés aux systèmes : respiratoire (ex : sinusite, bronchiolite…) ; digestif (ex : gastrite, occlusion…) ; uro-gynécologique (ex : endométriose, fonction sexuelle…) ; et crânien (ex : vertiges, migraines…).

Une séance dure entre 30 et 45 min selon les cas, s’effectue habillé(e), dans le silence, en position assis(e) et/ou debout.

Il est demandé d’éviter massage (y compris du cuir chevelu), acupuncture, soin énergétique, fortes frictions (ex : en se séchant fortement avec une serviette) et autres vibrations pendant les 2-3 jours suivants une séance de Niromathé, afin de ne pas fausser le travail effectué.

Tout comme pour la Kinésiologie, la Méthode Niromathé est complémentaire à l’approche médicale et n’en est en aucun cas un substitut.

La Méthode Niromathé